Les tweets de Donald Trump sont-ils des documents d’archives nationales ?

Le nouveau président des États-Unis twitte à tour de bras. C’est son style d’expression. Rien ne l’interdit. En revanche, il est légitime, compte tenu de la fonction qu’il exerce, de se demander si le smartphone qu’il utilise pour diffuser ses tweets est correctement sécurisé ou plus directement s’il existe un risque de piratage de données…

Détails

Fast news et fake news. La dérive d’un journal d’information

Je suis abonnée au journal Le Monde sous forme numérique depuis quelques années. La différence avec le journal papier que l’on peut feuilleter à sa guise est que l’abonnement numérique permet de « bénéficier » de quatre ou cinq mails quotidiens « poussant les contenus » (pour utiliser une expression que je n’aime guère). Le problème, pour moi, tient…

Détails

Masculin-féminin, genre

Cher.e.s lecteur.e.s, Que vous soyez étudiant.e ou enseignant.e, employé.e ou client.e, camé.e ou dénommé.e René.e, vous avez aujourd’hui le droit, que vous soyez seul.e ou plusieur.e.s, à ce que votre nature masculine mais principalement votre sexe féminin soit graphiquement respecté.e. Peut-être êtes-vous déjà habitué.e.s à ces manières et procédés rédactionnel.le.s ? Pour plus de détail sur…

Détails

Emmailez-vous !

Qu’est-ce qui est à la fois jeune (20 ans), dans la force de l’âge (40 ans) et une espèce en voie de disparition ? Qu’est-ce qui est à la fois enveloppe et contenu, usage et outil, arrosoir et parapluie, anodin et un vecteur de risque ? Réponse : le mail ! Un phénomène complexe. L’année 2017 s’ouvre avec le…

Détails

Imprescriptibilité des archives publiques

Depuis quelques semaines, le mot « imprescriptibilité » (appliqué aux archives publiques) me trottait dans la tête, à la suite de certaines lectures, et je me tâtais pour poster un addendum à mon recueil de billets de blog en -ité  [1]. Ce qui m’a décidée est l’échange que j’ai eu en décembre avec François Chabaud, marchand d’autographes…

Détails

Les réseaux sociaux et la charité ou le « like » en question

Un effet vertueux de l’affaire Cahuzac? Des voix s’élèvent ici et là pour réclamer un « je n’aime pas » ou un simple « vu » comme bouton de réaction aux posts des réseaux sociaux. Mais ces derniers résistent : si vous ne commentez pas et ne partagez pas, vous n’avez plus que le choix entre « aimer » ou « rien ». De…

Détails