Les réseaux sociaux et la charité ou le “like” en question

Un effet vertueux de l’affaire Cahuzac? Des voix s’élèvent ici et là pour réclamer un “je n’aime pas” ou un simple “vu” comme bouton de réaction aux posts des réseaux sociaux. Mais ces derniers résistent : si vous ne commentez pas et ne partagez pas, vous n’avez plus que le choix entre “aimer” ou “rien”. De…