Ce blog est plutôt un antiblog, dans la mesure où :

  • il ne colle pas à l’actualité sociale, culturelle, économique ou politique ; il se veut atemporel mais, justement, il fait une part notable à la temporalité qui donne le « la » à l’ensemble du discours ;
  • il ne narre pas les faits et gestes de son auteur (aujourd’hui, je me suis levé de bonne heure, etc.) bien qu’il exprime sans détour (ou avec un léger détour) des convictions personnelles ;
  • il n’a pas d’Archives chronologiques comme on trouve par défaut sur tous les sites, pour protester contre cette pratique éminemment réductrice de nos temps modernes informatiques de gérer l’archivage en fonction de l’âge des documents et non en fonction de leur valeur et/ou de leur contenu qui est la seule approche raisonnable.

Marie-Anne Chabin propose chaque lundi matin à ses lecteurs un petit texte critique et malin autour d’un mot suffixé en –ité (une sorte d’ité-ration hebdomadaire), et ce depuis le lundi 5 juillet 2011 et pour quelques mois encore.

Ces mots sont tantôt liés à l’archivage et à la diplomatique, comme authenticité, fiabilité, intégrité ou exploitabilité (les 4 caractéristiques du document engageant selon ISO 15489), tantôt empruntés au français courant : fragilité, énormité, rapidité. Certains renvoient à des valeurs traditionnelles et universelles : cordialité, médiocrité, vitalité. D’autres évoquent des notions relevant de la société numérique : infobésité, identité, connectivité. D’autres encore sont des néologismes : archivabilité, custodialité, numérité.

Texte précédent : en ligne du 15 août 2011 au 4 mars 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

*

EffacerAfficher les commentaires