Connectivité

La connectivité des citoyens du monde passe, comme la pyramide de Maslow, par cinq degrés successifs : la connectivité passive, ou plutôt la connectibilité, le fait d’avoir théoriquement accès aux réseaux téléphonique, numérique, télévisé, au moyen d’un appareil aussi simple qu’un téléphone en 1900 ; on est dans le champ du possible, dans les moyens que les…

Vitalité

Puisse 2012 vous apporter la jovialité, la curiosité, la vérité, l’excentricité, la créativité, la placidité, et surtout la vitalité, cette forme pétillante que vantent les étiquettes des bouteilles d’eau minérale, cette fraîcheur de vivre que suggère la publicité d’une certaine marque de chewing gum. Car c’est cette vitalité qui tout au long de l’année vous…

Nativité

Un vingt-six décembre, le mot s’impose. Mais « nativité » est un mot aussi délicat à manipuler que le petit bébé qui vient de naître…

Malgré le suffixe qui suggère une qualité ou un trait de caractère, le mot nativité s’est imposé comme synonyme de naissance, avec un emploi quasiment restreint à l’histoire chrétienne où il désigne le plus souvent la naissance du Christ, parfois celle de la Vierge et plus rarement celle de saint Jean-Baptiste. De là, nativité désigne couramment une représentation artistique de ces événements du Nouveau Testament.

Voilà des bornes sémantiques bien délimitées, et même bien limitées.

27-nativiteÀ côté de l’événement religieux et de l’œuvre d’art qui lui est associée, nativité s’avère le meilleur terme pour décrire une qualité native des personnes ou des choses (en anglais nativeness). Ainsi, à l’ère numérique peut-on parler de la nativité numérique des documents, par opposition numérisation des feuilles papier.

La nativité numérique, abrégée parfois en numérité a encore du mal à s’imposer car le processus de transformation du fichier numérique en page imprimée puis de la page imprimée en fichier numérique a quelque chose de concret et ludique qui séduit. Tant pis pour la rationalité.

C’est pourquoi, plutôt que d’employer le mot confusant de « dématérialisation » qui englobe à la fois la numérisation et la production numérique, plutôt que de parler de « e-administration » (la hie-administration ?), ne serait-il pas plus pédagogique de parler de nativité numérique ? L’État pourrait d’ailleurs développer une politique publique de natalité numérique des traces de l’action administrative (la 2NT2A), avec des allocations substantielles aux familles documentaires numériques nombreuses, avec des allègements fiscaux, avec des crèches bien organisées, etc.

La nativité numérique des documents a un impact sur leur archivage car, c’est une règle millénaire, on archive toujours les documents sous la forme sous laquelle ils ont été produits, ou plus précisément validés (in English, record creation). Les documents engageants électroniques natifs (les DEENs) sont donc archivés électroniquement. C’est la base. Mais il y a aussi l’exception. Par exemple, la nativité papière (paperale ? papieriste ?) peut occasionner un baptême numérique

Fragilité

Passer des frissons aux excès de fièvre, voilà de quoi fragiliser une personne, même costaude. Et il en va des personnes morales comme des personnes physiques. C’est ainsi que, dans la salle du conseil d’administration, on commença à entendre cette ritournelle célèbre mais quelque peu incongrue dans l’entreprise : J’ai les dates qui se dilatent Les…

Employabilité

C’est un mot moche mais il fait son chemin. L’employabilité est définie comme la capacité d’un individu à trouver et conserver un emploi « dans des délais raisonnables tenant compte de la situation économique ». Ce qui suppose des qualités personnelles (mobilité, sociabilité, adaptabilité…) et que la formation des futurs employés corresponde aux emplois réels et potentiels…

Originalité

« L’original est mort, vive la trace numérique » déclarait Isabelle Renard dès 2003. La formule illustre on ne peut mieux combien les technologies numériques perturbent la notion d’originalité tout en en maintenant l’essence. L’originalité a souvent partie liée avec l’authenticité mais sa spécificité est différente. Alors que l’authenticité insiste sur la véracité, sur la possibilité de…

Traductibilité

La question de la traduction trouve son origine dans la destruction de la tour de Babel. Au cours de l’histoire, des langues meurent, des dialectes se créent ; le besoin de traduire est permanent. Mais peut-on vraiment tout traduire ? À cette question, Rada Iveković, reprise par des chercheurs roumains, répond positivement : « Entre deux termes, deux langues,…

Numérité

La « numérité » désigne l’état, la qualité des documents nativement numériques, c’est-à-dire conçus et validés par des systèmes informatiques, par opposition à la qualité, l’état des documents numérisés, c’est-à-dire conçus bien souvent à l’aide de la technologie, mais validés, donc créés comme originaux, sous forme papier, avant d’être numérisés, soit dans la plupart des cas scannés.…

Infobésité

Sommes nous réellement menacés d’infobésité ? Infobésité est un mot-valise, forgé en 1995, pour traduire l’anglais information overload,expression remontant aux années 1970 ; on dit aussi sur-information ou surcharge d’information, expressions plus molles mais aussi plus exactes. En effet, « infobésité » suggère l’ingestion par le sujet d’une quantité excessive d’informations qu’il ne parvient pas à digérer et à éliminer,…